L'Ordre des Templiers

L'Ordre des Templiers

de lecture - mots

Les Templiers : Histoire

 

Ces moines-chevaliers avaient une particularité qui les différenciait des simples moines bénédictins : ils prenaient les armes, en tant que chevaliers, pour protéger les civils qui empruntaient les routes dangereuses du royaume de Jérusalem nouvellement conquis. Depuis ces modestes mais vénérables débuts, l'ordre s'est développé pour devenir l'une des premières forces militaires chrétiennes des Croisades. Il a construit sa renommé pour ses victoires martiales mais aussi grâce aux fabuleux dons des pèlerins et des états monarchiques que l'ordre a accumulé au cours des décennies. Les chevaliers-moines étant bénédictins, ils ne tiraient pas un profit personnel de ces richesses… Du moins, c'est que leur doctrine semblait dire...

Règles des Templiers

La règle de l'ordre s'inspire de la règle bénédictine, notamment telle qu'elle est comprise et appliquée par les Cisterciens : Les Templiers ont prêté serment de pauvreté, de chasteté et d'obéissance et ont renoncé au monde, tout comme les Cisterciens et les autres moines.

Comme les moines, les Templiers entendaient l'office divin à chacune des heures canoniques de la journée et devaient honorer les jeûnes et les veillées du calendrier monastique. On les retrouvait fréquemment en prière et ils exprimaient une vénération particulière à la Vierge Marie. Ils n'étaient pas autorisés à jouer, à jurer ou à s'enivrer et devaient vivre en communauté, dormir dans un dortoir commun et prendre leurs repas ensemble.

Cependant, ils n'étaient pas strictement cloîtrés, comme les moines, et on ne leur demandait pas non plus de faire des lectures dévotionnelles (la plupart des Templiers n'étaient pas instruits et ne savaient pas lire le latin). Le premier devoir des chevaliers était de se battre. Les Templiers ont progressivement étendu leurs devoirs, passant de la protection des pèlerins à une défense plus large des États croisés en Terre Sainte… Mais aussi à d'autres fins moins nobles, selon certaines légendes...

croisades templiers

L’histoire des Illuminati, des Francs-Maçons et des Templiers

Au cours des 900 années qui suivirent, ces moines guerriers furent associés au Saint Graal, aux francs-maçons et à l'occultisme. Mais toutes ces associations étaient-elles vraies ? Sont-elles considérées que comme des Théories du Complot ? Sont-elles des mythes sans fondement ?

Les Croisades prirent fin en 1291 après que la capitale chrétienne d'Acre soit tombée aux mains des forces mameloukes d'Égypte et que les Templiers se soient retrouvés… sans emploi et affaiblis.

Le Trésor des Templiers

Malgré leurs immenses richesses et leurs possessions foncières dans toute l'Europe, leur unique raison d'être était de faire la guerre pour défendre la Terre Sainte. Les moines-soldats templiers se retrouvèrent donc en France, à la tête de fortunes gigantesques accumulées au fil du temps par les dons des pèlerins, vivent aisément de leurs rentes en s’attirant la jalousie du peuple et de l’opinion. Cette époque fut propice au rapprochement de l'Ordre des Templiers avec les corporations de bâtisseurs, et notamment des maçons, des Francs-Maçons.

Certains mythes sont apparus à cette époque, souvent inspirés par la jalousie qu'inspirait leur fortune colossale. Comment avaient-ils pu bénéficier de dons aussi importants ? Les pèlerins n'étaient pas "aussi" riches que cela ?  Qu'avaient-ils réellement fait en terre sainte ? Avaient-ils découvert des trésors particuliers ? Quel était leur lien avec le Saint-Graal ? Comment pouvait on être véritablement pieux et respecter les valeurs bénédictines en étant à la guerre ? Est-il vrai qu'ils cherchaient un trésor enfoui par les juifs autour du Temple de Salomon ?

Le Secret des Templiers

Ces mythes au sujet de l'ordre des Templiers ont fini par attiser une haine féroce à leur encontre, que cela soit de la part du peuple comme du roi… Ce qui aboutira au massacre dont nous parlerons dans le prochain paragraphe. L'ordre des Templiers trouva alors refuge en écosse, et créèrent sur place l'Ordre de Chardon, ce qui est à l'origine du célèbre "Rite écossait" de la Franc-maçonnerie.

Quelques siècles plus tard, afin d'acquérir de la notoriété, des Francs-Maçons ont affirmé être les descendants de l'Ordre des Templiers. En effet, plusieurs éléments factuels semblent les rassembler, notamment avec le Temple de Salomon.

La confusion augmente quand on sait  que les Illuminati, originellement frange de personnes n'ayant pas réussi à intégrer les Francs-Maçons, s'approprièrent aussi certains symboles forts que l'on peut lier aux templiers, à Jérusalem et à la terrain sainte… Qui est à l'origine de quoi ? Qui est l'héritier de qui ?

Massacre des Templiers

Le roi de France Philippe IV Le Bel (Petit Fils de Saint Louis) lorgnant sur le trésor et la fortune des Templiers se dit que la Terre Sainte ayant été perdue, cet ordre n’était plus indispensable… Le pouvoir d'influence des Templiers était tel qu'il faisait véritablement de l'ombre au roi.

Arrestation des Templiers

Il fit alors arrêter les Templiers en France le vendredi 13 octobre 1307 lors d'un raid à l'aube sur leur temple et leurs résidences parisiennes. Il les accusa d’Hérésie et de pratiques obscènes comme l’homosexualité et le culte de Baphomet.

En 1312, l'ordre des Templiers fut aboli par décret papal de Clément V, ce dernier ne soutenant pas les Templiers malgré leurs sacrifices séculaires…

En 1314, le dernier grand maître, Jacques de Molay, fut brûlé sur le bûcher à Paris avec trois autres Templiers. L'ordre ayant été détruit, les anciens membres survivants ont rejoint d'autres monastères ou l’ordre des Hospitaliers qui devint en quelque sorte le Tome 2 de l'histoire des Templiers...

Le Parchemin de Chinon

Malgré les arrestations et les accusations d'hérésie portées contre l'ordre, un document connu sous le nom de parchemin de Chinon a été trouvé en 2002 dans les archives du Vatican. Ce document prouve que les Templiers ont en fait été secrètement absous par l'Église catholique en 1312. Mais, bien qu'il les ait blanchis de toute hérésie, le pape Clément a ordonné leur dissolution et Jacques de Molay a finalement été exécuté.

Ordre des Templiers et Franc-Maçonnerie

La suppression de l'ordre Templier signifiait que plus personne ne pouvait sauvegarder leur héritage. Depuis cette époque, d'autres organisations plus ou moins secrètes ont tenté ou réussi à se l'approprier.

Templiers et Francs-Maçons

Notamment les Francs Maçons, au 18ème siècle, qui ont expliqué que les fondements de leur confrérie reposaient sur les cendres des Templiers. Plus récemment, des groupes d'extrême droite tels que les Templiers britanniques et le terroriste Anders Behring Breivik, auteur d'une tuerie de masse, ont tenté de se déclarer d'obédience templière.

L'association des Templiers avec la Franc-Maçonnerie n'est pas tant un mythe qu'une sorte de campagne de marketing menée par les francs-maçons du XVIIIe siècle pour faire appel à l'aristocratie et à ses donateurs. Au départ c'est Andrew Ramsey, un Franc-Maçon français de haut rang de l'époque, qui a été le premier à faire le lien entre les francs-maçons et les chevaliers croisés.

Il a d'abord affirmé que les Francs-Maçons descendaient de l'Ordre des chevaliers hospitaliers partis en croisade. Bien sûr, les Hospitaliers étant toujours en activité à cette époque (contrairement aux Templiers), ils ont démenti ce lien. Pourtant on sait bien que les Hospitaliers ont accueilli dans leurs rangs un nombre très important de templiers...

Ramsey a donc modifié sa revendication selon laquelle les Templiers étaient les ancêtres des francs-maçons lors des croisades. Quoi qu'il en soit, nous sommes à peu près certains des liens qui se sont créés entre les Templiers et les Francs Maçons APRES la dernière croisade. Le contenu de la relation exacte est quant à lui beaucoup moins évident...

Le Saint-Graal des Templiers

Les Templiers avaient été mythifiés dans la culture populaire dès le 13ème siècle, depuis l'épopée du Graal de Parzival par le chevalier et poète allemand Wolfram von Eschenbach. Dans cette épopée du Graal, les Templiers figuraient en tant que gardiens du Graal.

Après la chute soudaine de l'ordre en 1312, ces moines guerriers ont été associés à des conspirations et à l'occultisme. En effet pour certains, un mystère entoure toujours le sort de l’immense fortune de ces Templiers. L’histoire dit qu’elle fut en réalité saisie par Philippe IV le Bel, la majorité de leurs biens étant ensuite redistribués aux Hospitaliers (L’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem). La légende pourtant dit que cette fortune était tellement gigantesque (les Templiers s’inspirant de la doctrine du vœu de pauvreté des bénédictins) qu’elle fut cachée dans différents lieux saints… Et qu'elle fût loin d'être récupérée en totalité par le roi.

Légendes au sujet des Templiers

Philippe IV accusa les Templiers d'hérésie et d'immoralité. Les accusations spécifiques portées contre eux comprenaient le culte des idoles (une tête d'homme barbu dont on dit qu'il a de grands pouvoirs), le culte d'un chat, l'homosexualité et de nombreuses autres erreurs de croyances et de pratiques. 

Lors du rite d'initiation secret de l'ordre, le nouveau membre devait renié le Christ à trois reprises, craché sur le crucifix, et être embrassé à la base de la colonne vertébrale, sur le nombril et sur la bouche par le chevalier présidant la cérémonie. Ses accusations ont été diffusées pour alimenter les craintes contemporaines d'hérétiques, de sorcières et de démons et étaient similaires aux allégations que Philippe IV avait utilisées contre le pape Boniface VIII.

Sous la torture, des Templiers confessèrent donc l'adoration d'une idole surnommée Baphomet et la nécessité de cracher sur la croix accompagné d’un reniement du Christ pendant le rite d’initiation à l’ordre...

Ce lien particulier entre les Templiers et l'occulte refera surface au XVIe siècle dans le livre d'Henry Agrippa De Occulta Philosophia.

La fiction moderne continue à s'appuyer sur les mystères et les théories fantaisistes largement répandus. Ces associations mythiques sont des thèmes clés pour de nombreuses œuvres de fiction populaires, telles que Le Code Da Vinci de Dan Brown, dans lequel les Templiers gardent le Graal. Le mythe des Templiers a également trouvé sa place dans le format de jeu vidéo avec le succès mondial d'Assassin's Creed, dans laquelle le joueur doit assassiner un méchant templier.

La Malédiction des Templiers

On raconte qu'à sa mort, Jacques de Molay a maudit le pape Clément V et le roi Philippe le Bel ainsi que tous ses descendants. Il proclama que Philippe et Clément mourraient tous deux dans l'année qui suivit et que la lignée du roi ne régnerait plus en France. Ce qui est troublant, c'est que les deux hommes moururent cette année-là et, dans les 14 années qui suivirent, tous les héritiers du roi Philippe périrent, détruisant ainsi la lignée qui avait régné sur la France pendant trois siècles.

Nous ne saurons peut-être jamais, bien sûr, si de Molay a vraiment maudit le roi et le pape Clément V. 

Chevaliers Templiers

Neuf siècles après leur formation, les Templiers restent l'ordre de chevaliers le plus emblématique et le plus infâme des croisades. L'héritage des Templiers a dépassé leur rôle militaire médiéval et leur nom est devenu synonyme d'occultisme, de conspirations, de Saint Graal et de Francs-Maçons.

De nos jours, le véritable héritage des Templiers reste l'Ordre des chevaliers portugais, l'Ordem dos Cavaleiros de Nosso Senhor Jesus Cristo (Ordre des chevaliers de Jésus-Christ). Cet ordre a été créé par le roi Diniz en 1319 avec l'autorisation du pape en raison du rôle important joué par les Templiers dans l'établissement du royaume du Portugal. La nouvelle chevalerie s'est même installée dans l'ancien quartier général des Templiers à Tomar.

Ainsi, l'essence des successeurs des Templiers existe toujours aujourd'hui en tant qu'ordre du mérite portugais pour services exceptionnels - et le mythe des Templiers continue d'être une riche source d'inspiration pour les entreprises artistiques et les complotistes comme toi et nous...


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.